La sortie de l’iPhone, marquée par plusieurs “gates” (BendGate et HairGate), a fait passer sous silence une des nouveautés mises en place par la marque à la pomme sur ses iPhones et qui peut changer la donne dans le secteur du transport à savoir : le NFC. Comment cette nouvelle peut-elle contribuer à accélérer le développement de la billettique sur mobile dans le domaine du transport ?

Qu’est-ce que le NFC ?

Le NFC (Near Field Communication) sur mobile est l’une des technologies à courte portée qui permet d’échanger des données entre un mobile et un lecteur. Cette technologie a été développée en France autour d’une architecture dite « SIM-Centric », c’est-à-dire que l’élément central de sécurité est porté par la carte SIM de l’utilisateur (il est toutefois nécessaire de disposer d’un téléphone supportant la technologie NFC).

1

Source : Guide opérationnel de déploiement des services mobiles sans contact pour les collectivités. Décembre 2013.

Quels usages du NFC sur mobile pour une offre billettique dans le transport ?

Comme l’indique le « Guide opérationnel de déploiement des services mobiles sans contact pour les collectivités » paru en Décembre 2013, un service de billettique sur téléphone mobile NFC permet à un usager à la fois d’acheter un titre de transport depuis son téléphone, sans avoir à se présenter à un guichet ou un distributeur automatique, de le valider à la montée dans les bus, tramways ou métros directement depuis son téléphone. Ce service de validation fonctionne même si le téléphone mobile est éteint, en conversation téléphonique ou si la batterie est déchargée depuis moins de 24 heures. Il peut également consulter son solde de tickets ou suivre sa consommation d’abonnement.

En France, quelles sont les initiatives qui ont été lancées ?

En France, plusieurs initiatives ont permis de mettre en place la billettique sur mobile NFC et ce depuis 2010. À Caen, l’application Twisto fruit de la collaboration entre Viacités et Keolis Caen a vu le jour dès 2011. À Strasbourg, l’application U’Go a été lancée en Juin 2013 après plus de deux ans de travaux.

Une initiative est actuellement très attendue dans le domaine de la billettique sur smartphone : le projet « ABC » pour « Application Billettique Commune ». Ce projet collaboratif regroupe plusieurs Autorités Organisatrices de Transport (AOT) de France, le Groupement des Autorités Responsables de Transport (GART) et l’Agence française pour l’information multimodale et la billettique (AFIMB).

Ce projet, qui répond aux besoins des usagers pour les déplacements occasionnels et transrégionaux, est articulé autour d’applications locales (service de billettique lors de déplacements dans un territoire donné) et d’une application commune (permettant d’acheter, dans les territoires adhérents à l’initiative, des titres simples correspondant aux voyages occasionnels).

À date, le projet n’est pas encore lancé. Les réseaux de Toulouse, Marseille et Lille seront les premiers à accepter l’ABC. Une mise en service est prévue au début de l’année 2015 et sera précédée d’un pilote au 4ème trimestre 2014.

Quels sont les avantages de la billettique sur mobile NFC pour le secteur du transport ?

La multiplication des initiatives autour de la billettique sur smartphone NFC permet aux acteurs du secteur de transport de disposer d’un nouveau canal de distribution, de réduire à terme les coûts de fonctionnement (impression des titres de transport), de s’adapter aux usages des voyageurs en leur proposant des services sur mobile et de leur faciliter et simplifier le service qui dépasse les frontières des réseaux physiques de transport.

Quels sont les leviers de démocratisation de la billettique sur smartphone NFC ?

Pour tirer avantage de ce service, certains éléments doivent se mettre en place afin de pouvoir généraliser les initiatives déjà en place et d’en proposer de nouvelles. Parmi les difficultés perçues pour la mise en place de la billettique NFC, il y a principalement la commercialisation par les constructeurs de terminaux compatibles avec le NFC. À ce titre, la sortie de l’iPhone 6 est un signal fort pour développer le parc téléphonique compatible dans les mois à venir. Le deuxième obstacle se situe du côté des utilisateurs qui ne sont pas particulièrement adeptes de cette technologie récente. Il est important de clarifier, à titre d’exemple les modalités de mise en support en cas de perte ou de vol du téléphone. Un troisième obstacle qui doit être levé est la nécessité de proposer une expérience utilisateur simple et cohérente. Pour finir, l’absence d’un modèle économique clair pour ce service constitue un frein de taille, en effet la répartition des investissements et des gains doit être clarifiée ainsi que l’homogénéisation de la tarification.

La billettique sur smartphone NFC n’a pas encore réellement démarrée qu’une concurrence accrue se profile. Les opérateurs de transports et les banques sont menacés par la concurrence directe avec les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) qui peuvent, d’un côté, concurrencer les banques pour la prise de commissions en prenant en charge le paiement et de l’autre côté, concurrencer les acteurs du transport en commercialisant une offre de transport dédiée et devenir le portail client principal.