A partir du 2 juillet, les inconditionnels du train et les voyageurs occasionnels pourront apercevoir un nouveau venu dans la famille des offres SNCF. InOui, car c’est ainsi qu’il se nomme, est une offre que Guillaume Pépy, PDG de la société, veut « premium ».

Déjà testé sur les Paris/Lyon, InOui permettra de proposer de nouveaux services aux voyageurs. Ainsi les prochains voyageurs auront la possibilité d’une restauration servie à leur place, de dialoguer avec Anatole, chatbot concierge, mais aussi la possibilité d’un changement automatique de leur billet s’ils arrivent en avance à la gare. Pour que tout cela puisse se faire, il est prévu un déploiement massif du WiFi à bord des rames, de manière à ce que 80% des voyageurs ait un accès avant fin 2017. Le WiFi est déjà présent sur des Paris/Lyon et sur le trajet Paris/Lille depuis le 31 mai.

Un tel changement implique aussi une modification des contrôles. Des portiques d’embarquement devraient apparaître d’ici 2018 dans les gares TGV, permettant au personnel de bord de devenir des stewards et hôtesses du rail. Le but est d’être au plus près des utilisateurs, attendez-vous donc à ce que le personnel puisse vous souhaiter un joyeux anniversaire.

Ce rebranding est dans la lignée des autres offres de la SNCF. En effet, après OuiGo, le service TGV Low-Cost, OuiBus, et OuiCar, il ne manquait plus que l’offre classique du TGV. Mais pourquoi ne pas l’avoir appelée OuiTGV, comme certains le proposaient ? Il semblerait qu’il y ait eu une envie de séparer cette offre premium des offres low-cost déjà existantes, pour éviter l’amalgame. De plus, selon la communication officielle, de très nombreux messages se cachent derrière ce mot si innocent.

Qu’en est-il du reste de la marque SNCF ? On peut en effet se préparer à une modification profonde de la façade, et peut-être plus. Voyage-sncf.com, premier site marchand de France, s’appellera bientôt OUI.sncf, qui deviendra un véritable assistant de voyage. Le site devrait pouvoir aider le voyageur à planifier son trajet jusqu’à la gare et une fois sur place à s’y repérer. Le numéro de quai sera aussi indiqué une heure avant le départ, contre 15 minutes actuellement. IdVroum, service de covoiturage de la SNCF, verra certainement son nom changer aussi. Nous sommes avertis, c’est le début du lancement d’un « tas de nouveaux produits en « Oui » ».

L’objectif de ce changement est ambitieux : 30% du trafic en inOui d’ici fin 2017, pour un volume d’affaires de 5 milliards d’euros. Pour arriver à un tel résultat et une rentabilité significative, la SNCF devra attirer 15 millions de nouveaux voyageurs, ce qui va notamment se faire grâce à une baisse des prix. But ambitieux et qui l’est d’autant plus quand on l’associe à la volonté de Rachel Picard, directrice générale de Voyages Sncf, d’arriver à 95% de satisfaction client. Souhaitons donc que les usagers y trouvent leur compte et que sans hésitation ils disent « Oui ».