Un acteur clé des transports, peu connu des Franciliens

Le STIF (Syndicat des Transports d’Ile-de-France) est l’Autorité organisatrice des transports des franciliens. Il a pour missions d’imaginer, d’organiser et de financer les transports de l’ensemble de la région. C’est un acteur prépondérant dans l’organisation de nos transports quotidiens et dans la politique de développement de notre réseau, à commencer par le projet du Grand Paris.

Plus concrètement, le STIF a pour rôle de :

  • Décider de la création de nouvelles lignes de bus, tramway ou métros ainsi que de l’extension des lignes existantes
  • Moderniser le réseau en tant que maître d’ouvrage ou pilote des maîtres d’ouvrage à chaque phase des projets de création ou d’extension de lignes (concertation, débat public, travaux)
  • Définir les offres et tarifs
  • Centraliser les sources de financement pour l’achat et le renouvellement du matériel roulant
  • Sélectionner les opérateurs de transport (dans le cadre de l’ouverture à la concurrence)
  • Définir des critères d’offre et de qualité de service (ponctualité, information voyageurs, etc.) des transporteurs via des contrats pluriannuels

Depuis sa création en 1959, les compétences du STIF n’ont cessé de s’élargir. Parmi les dates clés, on retient notamment l’extension du périmètre géographique : en 1991, l’organisme qui s’appelait encore « Syndicat des Transports Parisiens » devient le pilote des transports de l’ensemble de la région.

Avec l’adoption en 2014 de la loi de Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (MAPTAM), le STIF devient l’Autorité organisatrice des mobilités durables. Il doit alors coordonner les transporteurs (publics et privés)  et les administrations pour encourager l’usage des modes de transport partagé, des modes doux (vélo, marche) et de modes de transports moins polluants (comme les voitures électriques).

STIF - Notoriété

Campagne de communication du STIF – 2010

Vous l’aurez compris, le STIF est le chef de file de la mobilité en Ile-de-France… et pourtant, les Franciliens associent très souvent leur mobilité à SNCF ou à la RATP (…et parfois à Optile) sans penser à celui qui met en musique les transports d’Ile-de-France.

Un acteur plus visible : d’une communication B2B à une communication B2C


A l’occasion de l’extension de ses compétences (loi MAPTAM), le STIF change de nom : depuis juin 2017, on l’appelle « Ile-de-France Mobilités ». Ce nouveau nom fait également suite à la réorganisation interne de l’Autorité organisatrice qui a renforcé sa Direction générale en désignant trois Directeurs généraux adjoints (Développement, Exploitation et Finances & ressources).

Ce changement d’identité fait aussi partie intégrante de la nouvelle stratégie de communication portée par l’Autorité organisatrice. Il dénote d’une volonté de passer d’une communication business to business à une communication business to consumer. Le nouveau nom du chef d’orchestre des transports d’Ile-de-France est plus accessible et permet aux voyageurs de mieux appréhender l’ensemble de son périmètre.

Les actions de communication se multiplient : logos géants sur le matériel roulant, vidéos à bord des trains expliquant les sommes investies par Ile-de-France Mobilités et la Région, affiches pour la fête de la musique, annonces sonores en gare rappelant que SNCF « s’associe au STIF » pour assurer des transports gratuits en période de forte pollution, etc.

IDF Mobilités - Communication

Ile-de-France Mobilités s’adresse maintenant aux « clients » et non aux « usagers ». Grâce à ce glissement sémantique, il souligne sa contribution à la qualité de service apportée aux voyageurs et le surcroît d’exigence auprès des opérateurs de transport.

L’ouverture à la concurrence joue son rôle dans la communication : elle constitue une opportunité pour Ile-de-France Mobilités d’affirmer son rôle dans un contexte de renforcement de son positionnement vis-à-vis des transporteurs historiques.

N’oublions pas qu’Ile-de-France Mobilités est dirigé par des acteurs politiques (sa Présidente n’est autre que la Présidente de la Région). Le renforcement de la notoriété d’Ile-de-France Mobilités et la mise en lumière des projets de développement du réseau qu’il porte et finance peut alors constituer un atout pour ces acteurs politiques.

 

Ile-de-France Mobilités vise donc différentes cibles : le client, le contribuable et le citoyen. La marche à gravir reste encore de taille pour que sa notoriété soit à la hauteur du rôle qu’elle joue dans notre mobilité quotidienne.