Le secteur aérien a toujours été synonyme d’innovation. Bien loin du mythe d’Icare, l’aviation a connu des progrès considérables au fil des siècles. Les entrepreneurs y sont pour quelque chose, n’ayant de cesse que d’innover afin d’allier confort, sécurité et gain de temps. Cela est d’autant plus vrai aujourd’hui grâce à ces start-up qui révolutionnent le secteur aérien pour relever des défis croissants et répondre à de nouveaux besoins. Vous trouverez dans cet article un aperçu de ces petites entreprises qui font parler d’elles, même dans les airs!

Un cadre de plus en plus favorable au développement des start-up

Depuis quelques années, des incubateurs dédiés au secteur aérien voient le jour et la tendance est vraie dans plusieurs continents (Asie, Europe, Amérique du Nord, Moyen Orient…). Pour s’adapter à un marché en constante mutation, les grands acteurs du secteur aérien, en quête d’innovation et d’agilité, se tournent de plus en plus vers les start-up. C’est pour permettre ces interactions que Starburst a été créé : premier incubateur dans le secteur aérospatial, et présent dans plusieurs pays (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Israël) il a permis de créer plus de 700 interactions entre des start-up et des entreprises pionnières du domaine depuis sa création en 2012.

Les constructeurs d’avions et les compagnies aériennes multiplient également les initiatives pour faciliter les échanges avec ces entreprises naissantes et leur apporter leur expertise. C’est ainsi qu’Airbus a développé depuis 2015 son propre incubateur Bizlab, dans trois pays (France, Allemagne, Inde) pour accompagner aujourd’hui près de 60 start-up innovantes. Dassault a lancé en 2017 la première édition de son programme dédié aux start-up : l’innovathon Dassault a ainsi permis de récompenser l’équipe Faster Falcon Coach qui a mis en place un guide cabine digital permettant de guider passagers et membres de l’équipage dans leur utilisation des cabines. Intelak est, quant à lui, le premier incubateur du secteur aérien à être dédié à l’innovation dans les Emirats Arabes Unis.

Des start-up qui répondent à des besoins diversifiés

Aujourd’hui, les start-up se multiplient dans le secteur aérien pour proposer des biens et services toujours plus innovants, et adhérer au mieux aux besoins du marché. Qui sont ces entreprises ? Quels défis relèvent-elles ? A qui s’adressent elles ? Pour répondre à ces questions, voici notre liste non exhaustive de ces start-up qui donnent un nouveau visage au transport aérien.

 

Des start-up qui réinventent l’expérience client

Plusieurs start-up apparaissent aujourd’hui pour réinventer le voyage aérien. Elles proposent des services plus personnalisés, novateurs et s’adressent à plusieurs types de passagers, aux cours des différentes étapes de leurs parcours. Découvrons-les !

Dans le secteur aérien, tout commence lorsqu’on souhaite organiser un voyage : quelle compagnie choisir ? A quelles dates les trajets sont-ils les moins coûteux ? Faut-il réserver maintenant ou attendre que les prix baissent ?

Pour s’adapter au mieux aux préoccupations des consommateurs dans un monde de plus en plus digital et accéléré, Flyr permet aux voyageurs d’acheter leurs billets d’avion à un prix fixe et garanti pour une semaine auprès de ses partenaires (en échange d’une contribution financière de quelques euros). Les consommateurs ne sont pas impactés si les prix des billets augmentent. En revanche, si ceux-ci diminuent, des alertes leurs sont envoyées afin qu’ils modifient leurs réservations. Pour ceux qui ne savent pas où aller, il suffit d’aller sur l’application développée par LuckyTrip (la start-up née de l’incubateur d’Easy Jet), et d’indiquer le budget souhaité pour le voyage. Des destinations sont alors proposées avec les vols les moins chers, les possibilités d’hébergement et même les activités à faire sur place !

Qui dit voyage, dit aussi bagages ! Qui n’a jamais été obligé d’alléger sa valise car elle pesait trop lourd ? Et si c’était désormais possible d’emporter plus de bagages à bord d’un avion sans payer le prix fort ? C’est ce que propose la start-up VenteKilos. Elle permet de connecter (via une plateforme internet) les voyageurs d’un même vol souhaitant d’une part transporter plus de bagages et ceux proposant d’autre part leur franchise à la vente.

La fidélisation des clients est également une problématique importante dans le secteur aérien. Comment une compagnie aérienne peut-elle se rapprocher de ses voyageurs ? Là encore, les réponses proposées sont multiples. Désormais, grâce à la nouvelle entreprise BoostMiles, en achetant vos services et vos produits en ligne (vêtements, jeux, nourriture…) auprès de e-commercants partenaires de la start-up, vous pourrez accumuler des points puis les convertir en miles utilisables auprès de compagnies aériennes également partenaires. Par ailleurs, il est désormais possible de réaliser des achats en ligne, à des prix flash et exclusifs à bord même de l’avion via le Wi-Fi qui y sera de plus en plus répandu dans les années à venir. C’est en effet ce que propose la start-up Skydeals à bord de vols de certaines compagnies aériennes partenaires.

Cependant, le secteur aérien ne concerne pas uniquement l’aviation. Des start-up commencent ainsi à se développer pour réinventer le transport urbain et faire face aux enjeux de densification du trafic routier. Ainsi Lilium propose des taxis aériens totalement électriques capables de transporter jusqu’à cinq personnes et qu’il est possible de réserver à l’aide d’un simple clic, pour éviter les longs déplacements en voiture. Il existe également des services de réservation rapides de jets privés pour les clients un peu plus privilégiés tel que BusJets. Enfin, grâce à l’entreprise allemande Volocopters il sera même bientôt possible de monter à bord du premier hélicoptère électrique totalement autonome pour réinventer l’expérience du taxi aérien !

 

Des start-up qui permettent des voyages toujours plus surs, efficaces et écologiques

S’il était auparavant question de start-up qui s’adressent directement au grand public, sachez qu’il en existe d’autres qui ont décidé de s’adresser directement aux entreprises du secteur aérien ! Ainsi, nous avons noté l’émergence de plus en plus de petites entreprises vers lesquelles les grands acteurs se tournent. Elles sont en quête de nouvelles idées pour gagner en efficacité, en coûts et en sûreté et réduire leur impact environnemental.

Une des thématiques clefs dans le secteur aérien est liée aux fortes émissions de gaz à effet de serre. Pour tenter de répondre à ces problématiques, la start-up Zunum Aéro a décidé de concevoir des avions régionaux 100% électriques pour réaliser des vols internes aux Etats-Unis. Ces avions ont une autonomie pouvant aller jusqu’à 110 km et accueillir douze personnes. Quant à l’entreprise française Expliseat, celle-ci s’est spécialisée dans la conception de sièges d’avion en Titanium presque deux fois plus légers que des sièges classiques et à destination des grands constructeurs Airbus et Boeing. Grâce à ces sièges, l’avantage est double pour les compagnies aériennes : moins de consommation de carburant et donc plus d’économies sur cette part importante des dépenses lors d’un vol ! Jusqu’à 3% de la consommation de carburants peut ainsi être économisée à travers cette solution.

Les start-up innovent aussi pour assurer plus de sécurité et une meilleure maintenance dans le secteur aérien. Ainsi, grâce à Safetyn l’entreprise promue par l’incubateur d’Airbus, les pilotes d’aviation générale (ULM, planeurs, petits avions de tourisme) pourront désormais se doter de boîtiers portatifs permettant de les alerter plus efficacement en cas de problème et diminuer considérablement le risque humain associé. La start-up tchèque Neurons SW a quant à elle conçu un système de maintenance prédictive grâce à des capteurs audio connectés à bord des avions. Cela permet d’avoir une meilleure connaissance de l’état d’usure des équipements, pour assurer une meilleure maintenance et assurer un plus haut niveau de sécurité.

Le gain de temps est également une problématique importante dans un secteur aérien qui se développe. Les besoins en logistique sont croissants. Ainsi, grâce à Undagrid les aéroports auront désormais la possibilité de mieux s’informer sur la disponibilité de leurs équipements et de mieux les piloter. Et pour gagner du temps lors des embarquements, il est possible d’utiliser les voyants lumineux proposés par Zodiac Aerospace pour connaître les taux de remplissage des emplacements réservés aux bagages cabines des passagers.

A travers ces quelques exemples, nous constatons déjà la riche diversité que peuvent proposer les start-up dans le secteur aérien aujourd’hui. Ce secteur semble de plus en plus prêt à accueillir  ces petites structures qui veulent entrer dans le monde des grands.