A l’heure où les entreprises digitalisent leurs processus, de vastes projets de déploiement de terminaux mobiles voient le jour. Pour certaines, il est même l’heure du renouvellement des premiers équipements distribués aux collaborateurs. Le secteur aérien est un précurseur dans ce domaine : les compagnies ont débuté l’équipement de leurs pilotes en tablettes dès 2012. Facilités par l’émergence des Wi-Fi dans les aéroports et dans les avions, les usages des terminaux mobiles du personnel au sol et des équipages se développent. Retour sur une success story dans un environnement en mutation technologique.

L’équipement des pilotes pour dématérialiser la documentation et aider au pilotage

Historiquement, le déploiement de terminaux mobiles a débuté par la population des pilotes qui ont largement été équipés de tablettes. En 2012, le choix du termPaperasse et dossiersinal s’est majoritairement orienté vers l’iPad. L’objectif principal : dématérialiser leur documentation, permettant ainsi d’éviter le transport de près de 15kg de papiers par vol. On estime même que cette charge représente une économie de près d’1,2 million de dollar de fioul par an. La dématérialisation facilite aussi la recherche d’informations pour les pilotes (il y a tout de même 24 millions de pages de procédure…) ainsi que l’actualisation des documentations. Les modifications sont réalisées de manière centralisée et les pilotes doivent attester de la bonne prise en compte de la modification depuis leur terminal mobile.

L’équipement des pilotes est désormais généralisé : 11 000 iPad pour United, 11 000 tablettes HP Surface Pro 2 pour Delta Airlines, 5 000 iPad pour Air France, 3 600 iPad pour British Airlines, 1 000 tablettes HP ElitePad pour Emirates… et même des iPad pour RyanAir ! En complément de la dématérialisation des documentations, une offre applicative est disponible et se développe (ForeFlight, Garmin Pilot, MyRadar…). Ces applications proposent un grand nombre de fonctionnalités : cartes, plan de vol, paramètre du vol en temps réel, météo, historique de maintenance… La prédominance de l’iPad pour cette population s’explique notamment par la qualité et stabilité de ces applications, développées en premier lieu sous iOS. Certaines compagnies aériennes ont même internalisé cette compétence applicative.

L’équipement du personnel au sol et à bord pour mieux répondre aux besoins des clients et gagner en efficacité

Pour comprendre pourquoi les déploiements se sont poursuivis sur ces deux populations, il faut s’intéresser aux enjeux des compagnies aériennes. On peut lister trois grands objectifs :

L’amélioration de l’expérience client : personnaliser la relation client (identification des passagers, préférences durant le vol, identification des détenteurs de la carte de fidélité de la compagnie…), fournir de l’information en temps réel sur les vols, développer l’Entertainment à bord, disposer d’une application de traduction…Man Booking on Digital Tablet

L’optimisation des processus : optimiser le ckeck-in (self-enregistrement…) et de la maintenance, fluidifier et suivre le trafic dans l’aéroport (avancement des procédures d’embarquement, de contrôle, incidents bagage…),  proposer un assistant personnel pour l’équipage (emploi du temps, mails…)…

Le développement commercial : développement des services complémentaires comme le duty free à bord, proposer des surclassements…

Les terminaux mobiles et les applications qu’ils contiennent ont été choisis en fonction de l’objectif visé. Par exemple, la compagnie Delta a fourni à son équipage 20,000 phablettes Nokia Lumia 1520 disposant d’un accessoire permettant de lire les cartes bancaires et de procéder à un paiement à bord. Des phases d’expérimentation sont réalisées préalablement au déploiement de ces terminaux et le contenu proposé est continuellement enrichi.

L’équipement des agents de maintenance pour optimiser les contrôles

Pour répondre aux enjeux de digitalisation des processus de maintenance, les compagnies aériennes équipent les agents de maintenance avec des terminaux mobiles. L’objectif est dMaintenance on iPad’améliorer l’efficacité de l’ensemble des tâches liées à la maintenance pour améliorer la ponctualité des vols et réduire le nombre d’incidents. Ibéria est un précurseur dans ce domaine. La compagnie propose une application qui liste les composants à vérifier et archive les données pour l’ensemble des avions. Cela permet de :

Réduire les délais d’exécution des tâches

Remonter automatiquement des informations aux chefs d’équipes pour l’optimisation et le contrôle des opérations de maintenance

Mieux gérer les dysfonctionnements par la mise en place de solutions de Business Intelligence…

Les initiatives des entreprises pour équiper les agents de maintenance se multiplient dans l’ensemble des entreprises. Le secteur aérien est un bel exemple de digitalisation des processus sur des populations hétérogènes.

Véritable levier pour atteindre leurs objectifs, les compagnies aériennes consacrent un budget de plus en plus conséquent à l’équipement des populations en tablettes et au développement applicatif qui est internalisé ou externalisé suivant les stratégies.