Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), les recettes liées au tourisme représentent 35 milliards d’euros par an en France. Ainsi, le marché du tourisme est un marché conséquent pour le pays et fait intervenir une diversité d’acteurs :  hôtels, musées, parcs d’attractions, collectivités publiques… Ces acteurs livrent une compétition féroce et cherchent à montrer leur force d’innovation pour séduire des clients de plus en plus exigeants. Confrontés ces derniers mois à une crise sans précédent, ils devront notamment faire preuve d’une forte capacité d’innovation pour donner envie aux clients de revenir dans leurs établissements.

La crise du Covid-19 : une crise sans précèdent qui transforme les façons de voyager

Si le secteur du tourisme a déjà vécu des situations compliquées, notamment après les attentats du 11-Septembre ou lors de l’éruption du volcan islandais Eyjafjallajökull, la crise sanitaire mondiale du Covid-19 est particulièrement inédite. Brutalement les flux de voyageurs se sont arrêtés, et tout un secteur s’est retrouvé à l’arrêt. Dans un monde où les frontières semblaient de plus en plus effacées, les états-nations ont refait surface alors que les touristes ont pour l’entière majorité été rapatriés dans leurs pays d’origine. Cette crise est différente des précédentes dans la mesure où elle affecte toutes les parties prenantes du secteur touristique ; hôtels, restaurants, parcs d’attractions ont tous dû fermer leurs portes.  La durée de la crise est inconnue et impossible à prévoir, ce qui rend incertaine une reprise de l’activité, d’autant que les autorités des pays touchés appliquent un principe de précaution en limitant les flux de voyageurs inter-états. Certains experts estiment ainsi que le trafic aérien ne retrouvera pas son niveau pré-crise du Covid-19 avant 2023.

Les implications de cette crise sont également inédites. La nature de l’épidémie a contraint les Etats à appliquer des mesures strictes de distanciation sociale. Ainsi depuis leurs réouvertures, les bars, restaurants, salles de spectacle ou complexes touristiques, doivent maintenir ces règles de distanciation en transformant leurs modèles de fonctionnement. Cette rupture brutale implique des conséquences économiques pour tout le secteur, qui ne pourra pas assurer des taux de remplissage habituels. Ainsi, si un restaurant doit respecter une distance de 1 mètres entre ses différentes tables, on peut envisager une perte de chiffre d’affaires de l’ordre de 15% à 40%. Il risque ainsi de passer sous son seuil de rentabilité, le chiffre d’affaires ne pouvant pas couvrir les charges fixes. Pour les bars, les restaurants, les hôtels et les campings, le taux d’occupation est ainsi crucial. Les conséquences de cette crise sont encore difficilement quantifiables mais il apparait certain qu’elle marquera fortement le secteur.

Cette crise aussi soudaine n’est-elle pas alors une opportunité de se transformer pour les acteurs du secteur du tourisme ? Les implications de cette crise inédite ne contraignent-elles pas le monde du tourisme à envisager de nouvelles façons de voyager ?

Dans ce contexte aussi inédit qu’incertain, plusieurs innovations semblent répondre à ces nouveaux enjeux.

Zoom sur 3 innovations clés qui répondent au contexte actuel

Alors que le secteur du tourisme voit de nombreuses innovations digitales transformer son activité, certaines d’entre elles pourraient être des solutions aux nouveaux enjeux soulevés par la crise du Covid-19.

Louvre Hôtels : un parcours 100% digital

Afin de maintenir une certaine distanciation sociale tout en reprenant leurs activités, les groupes hôteliers proposent des solutions innovantes. Louvre Hôtels propose ainsi au sein de deux chaines d’hôtels Première Classe et Golden Tulip un parcours client 100% digital :

Le parcours 100% digital au sein de Louvre Hotels

Ce parcours client 100% digital répond ainsi aux attentes sanitaires des consommateurs. Il devient possible de réaliser tout un séjour sans avoir à effectuer aucun contact. Cela permet également au personnel de l’hôtel de libérer plus de temps pour les autres aspects de l’accueil client : accompagnement personnalisé, aide pour planifier sa journée de visite… Ce projet semble avoir été concluant puisque le groupe l’a dupliqué sur une trentaine d’établissements. Si cette innovation a été lancée avant la crise du Covid-19, la situation sanitaire devrait accélérer ce genre d’initiatives.

Vers une expérience immersive et à distance dans les musées

À l’heure de la distanciation sociale, les usages sont contraints de changer. Les institutions traditionnelles se doivent d’innover pour proposer à leur clientèle de nouvelles façons de voyager. Ainsi, les musées peuvent profiter de cette crise pour proposer des technologies immersives de visites à distance. Plusieurs grands musées mondiaux ont déjà sauté le pas en proposant une partie de leurs collections directement sur une plateforme en ligne ou sur leur application mobile. Le Louvre propose ainsi de visiter les antiquités égyptiennes, le Louvre médiéval ou encore la galerie d’Apollon depuis leur site internet. Si les technologies de visionnage ne sont pas encore optimales, elles sont prometteuses et permettent d’envisager de nombreux usages nouveaux. Il sera ainsi possible de profiter la même journée d’œuvres d’un même artiste réparties entre le MET à New-York, le British Museum de Londres et l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, le tout accompagné d’informations combinées de la part de toutes ces institutions. La compréhension de ces œuvres pourrait aussi être rendue encore plus ludique. Cette digitalisation des collections artistiques est parfois complétée par une expérience immersive. Le Louvre propose ainsi une application de réalité virtuelle intitulée En tête à tête avec la Joconde. Elle permet de voir la Joconde prendre vie en réalité augmentée chez soi afin de se représenter au mieux la façon dont elle a été peinte. Si cette transformation numérique des musées avait déjà été amorcée depuis quelques années, la crise sanitaire l’a accélérée et elle semble aujourd’hui inévitable. Alors que l’incertitude plane encore sur la reprise de l’activité des institutions culturelles, les musées se doivent d’innover pour continuer à proposer leurs collections aux touristes du monde entier.

Capture de l’application : En tête à tête avec la Joconde (Louvre)

Free Flex de Mister Fly : une réponse à l’incertitude liée au voyage 

En janvier dernier, la première promotion de l’indice French Tech 120 a été dévoilée. Cet indice lancé en septembre 2019 par le président Macron a pour objectif de rassembler les jeunes entreprises prometteuses de la French Tech. Parmi les entreprises retenues pour faire partie de ce panel de start-up, figure une Online Travel Agencies (OTA) innovante : Mister Fly. La désormais célèbre start-up, lauréate du Trophée de l’innovation touristique en 2019, n’est pas qu’un simple comparateur de prix, mais bien une agence de voyage en ligne innovante. Le site propose à ses clients de réserver vols, hôtels et locations de voitures à des prix compétitifs. La plateforme cherche à se démarquer de ses nombreux concurrents en ligne en proposant des produits innovants et complémentaires de l’offre de voyage traditionnelle : boitier wifi fonctionnel dans plus de 100 pays dans le monde ou encore l’assurance FreeFlex qui permet au consommateur d’annuler son voyage sans motif et de recevoir un remboursement sous forme de bon d’achat. Cette option s’avère être particulièrement adaptée dans le contexte actuel d’incertitude lié aux voyages. Alors que les réservations d’avion sont presque toujours non flexibles et non remboursables, cette solution répond au besoin de flexibilité que recherchent les voyageurs en ce moment.

Le tourisme connaît en 2020 la crise la plus importante de son histoire. S’il parait certain que le secteur n’en sortira pas indemne, cette crise est une opportunité de se réinventer. De nombreux usages du tourisme sont ainsi amenés à évoluer grâce au digital. Ne pourrait-on pas alors aussi imaginer une nouvelle façon de voyager en immersion directement depuis chez soi ?