TransportShaker

Le blog Transport des consultants de Wavestone

Paris Air Show 2015 : tour d’horizon des sujets dans le vent au salon du Bourget

Au menu de la 51ème édition du Salon du Bourget (désormais appelé le « Paris Air Show ») qui se déroule du 15 au 21 juin, la sortie du premier avion tout-électrique e-fan d’Airbus vient pimenter un peu l’habituel match des commandes Airbus-Boeing. Passage en revue des sujets phares de l’évènement :

– La présentation de l’e-fan est donc un petit évènement en soit, puisque c’est le premier avion tout-électrique conçu en Europe (par Airbus). Cette démonstration intervient quelques jours avant une tentative de traversée de la Manche le 10 juillet entre Lydd et Calais (le même itinéraire qu’avait pris Louis Blériot en 1909 pour sa première traversée).

– Le match des commandes Airbus/Boeing est remporté cette année par Boeing, avec 145 commandes fermes (18,6 milliard d’euros) contre 124 pour Airbus (16,3 milliares d’euros). Toutefois l’avionneur européen peut se consoler car il dépasse son rival américain sur les engagements d’achat avec 421 appareils (57 milliards d’euros) contre 311 appareils (50,2 milliards d’euros) pour l’américain.

50 Euro Jet

 

 

 

 

 

 

– Boeing, avec le Dreamliner 787-9, a décoiffé son public dès la première journée du salon en effectuant un décollage quasiment vertical, puis en enchaînant avec un virage sur l’aile. Ces acrobaties (non réalisables une fois les passagers embarqués pour des raisons…évidentes) permettent de redorer le blason de cet appareil après les déboires rencontrés par ses batteries lithium-ion, ayant cloué au sol les 50 exemplaires alors en circulation pendant 3 mois.

Airbus profite du salon pour communiquer autour du X6, le futur hélicoptère encore en phase de conception qui a pour objectif de remplacer l’hélicoptère lourd H225 Super Puma (engin destiné à des usages civils, majoritairement de transport commercial ou de missions de sauvetage). Le constructeur promet que ce futur appareil sera moins bruyant, plus spacieux et moins consommateur de carburant, mais sa commercialisation étant prévu pour 2020, il est encore à l’état de projet. Seule certitude, ce sera le premier hélicoptère civil à commande électrique, le constructeur mettant en avant le gain de sécurité que cela permet.

– La compagnie Qatar Airways a été élue meilleure compagnie aérienne du monde, d’après le classement Skytrax établi grâce aux votes des passagers. Elle détrône Cathay Pacific qui avait remporté le trophée l’année dernière. La compagnie est une habituée du podium de ce classement puisqu’elle a été deuxième en 2013 et 2014, et première en 2011 et 2012.

– L’A400M a effectué avec succès l’un des premiers vols de l’ouverture du salon. Ce transporteur militaire a subit un terrible accident à Séville le 9 mai dernier provoquant la mort de 4 personnes, la réussite de ce vol permet d’occulter un peu ces évènements et de répondre aux inquiétudes des acheteurs potentiels.

– Le Rafale de Dassault Aviation fera aussi son show lors du salon. Fort de la signature des premiers contrats à l’exportation avec l’Inde (36 appareils) et l’Égypte (24 appareils), le Rafale peut espérer surfer sur ces succès pour décrocher de nouvelles commandes.

https://youtube.com/watch?v=PShs7hoqPnQ

– Toujours dans la catégorie des avions de combat, le JF-17 Thunder de Chengdu-PAC est pour la première fois montré en vol en Europe. Cet appareil est le fruit d’une coopération entre la Chine et le Pakistan, et équipe déjà l’armée pakistanaise depuis 2009. Son marché est les pays en voie de développement qui pour des raisons économiques ou politiques ne peuvent pas s’équiper auprès des occidentaux.

Le succès de ce salon notamment en terme de commandes, où les chiffres annoncés sont presque au niveau de ceux de la précédente édition de 2013 qui a été une année record, prouve la vitalité du secteur aérien. Et ce d’autant plus que l’année n’est pas terminé, et que lors du salon aéronautique de Dubaï en novembre, les compagnies du Golf feront vraisemblablement de nouvelles annonces. Des perspectives qui font planer….

Ghislain de l'Espinay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.