Le vieil abribus que l’on connait est en pleine révolution. En plus d’être le support récurrent de nombreuses opérations de communication bluffantes, comme récemment pour le lancement de la nouvelle saison de la série The Walking Dead, ce qui n’était qu’un simple préau pour se protéger de la pluie en attendant le bus devient un véritable élément urbain connecté, au service du voyageur.

JC Decaux (qui partage le marché du mobilier urbain avec le géant ClearChannel) va de plus en plus loin dans la qualité des services proposés aux voyageurs. En plus de l’accord passé avec Alcatel Lucent pour équiper ses abribus de véritables relais de réseau cellulaire, le géant publicitaire, via sa filiale Sopact, a commencé à remplacer la totalité des 1920 abribus parisiens, conformément au contrat remporté fin 2013 sous l’ère Delanoë.

Concrètement, ces nouveaux abribus, designé par l’agence aurel design urbain, rappellent par le côté végétal les bouches de métro Art Nouveau d’Hector Guimard du début du siècle dernier, avec un toit en forme de feuille de platane, et embarquent pour certains d’entre eux des panneaux photovoltaïques ou des parcelles de végétation à même le toit.

Abribus Connecté

Un des 10 nouveaux abribus de la gamme en cours d’installation ©Aurel design urbain

Côté nouveautés fonctionnelles, les informations voyageurs, en plus d’être accessible via QR Code ou même NFC, seront visibles de l’extérieur sur un poteau déporté ou au bord du toit (selon les abris), très pratique aux heures de forte affluence. Les nouveaux abris proposeront des ports USB pour permettre aux citadins connectés de ne jamais tomber à court de batterie, et même du Wifi gratuit… Autre nouveauté, un bouton situé sur le poteau extérieur ou sur un pan de l’abri permettra de signaler directement au chauffeur que vous attendez à l’arrêt, fini la peur du bus qui ne s’arrête pas devant vous si vous ne lui faites pas signe !

Enfin, pour une centaine des 2000 nouveaux abribus prévus, un écran tactile permettra aux voyageurs de se renseigner sur le quartier avec une carte intéractive, les événements culturels ou même les emplois à pourvoir…

Malgré certains inconvénients que posent ces nouveaux abribus comme une trop grande circulation de l’air JC Decaux a réussi le pari de faire passer les abribus parisiens dans une nouvelle ère, 60 ans après leur création, ce qui lui a valu d’être lauréat du prix du service digital de l’année.

Finalement, si les leaders mondiaux de l’affichage et du mobilier urbain que sont JC Decaux et Clearchannel sont contraints d’investir dans des villes comme Paris, reste à savoir comment les villes moins attrayantes financièrement vont pouvoir s’équiper de ce genre de mobilier. Pour des villes qui, comme Grenoble, feront le choix de ne plus s’allier à ces géants de l’affichage, l’affaire s’annonce plus compliquée…

Les nouveaux abribus sous toutes les coutures (source: album Picasa de la Mairie de Paris)

Crédits Photos: Aurel Design Urbain