Certaines personnes ont parfois des idées de génies prêtes à révolutionner le monde des transports. Elon Musk en est sans doute un très bon exemple. D’autres, ont parfois des illuminations un peu plus… douteuses ! En ce début d’année, nous vous proposons de découvrir, avec légèreté, quelques-unes des problématiques du transport aérien et certaines idées insolites qui ont pu être proposées pour y répondre.

L’économie d’espace à bord

Réaliser des économies, voilà une des principales motivations pour ces créatifs. En la matière, l’espace étant limité à bord, il est très précieux. L’optimisation de la densité des passagers est donc cruciale.

selle de vélo

Vous en conviendrez les sièges prennent « beaucoup » de place, c’est pourquoi Airbus a proposé de les remplacer par des « selles » de vélo. Futé, si on est prêt à se passer d’un peu de confort.

strapontin

Sinon, vous pouvez également opter pour le modèle strapontin imaginé par Design Q.

assis deboutOu pour le siège vertical qui permettrait de doubler la capacité d’accueil des appareils en vous initiant au concept d’assis/debout. Après tout, logique implacable, un passager debout prend moins de place qu’un passager assis – à tester ! (ou pas).

 

La question du poids

Plus un avion est lourd et plus celui-ci consommera de l’essence pour se déplacer et donc mécaniquement plus le coût d’exploitation de l’avion, supporté par la compagnie aérienne, sera important. Ces mêmes compagnies aériennes pourraient donc être intéressées par la réduction du poids de l’appareil ou alors le répercuter sur le prix du billet du voyageur.

WCEt si on réduisait le poids de l’appareil, en demandant aux passagers de faire leurs besoins avant le décollage? Comptez près de 38 kilos d’économie pour 150 passagers !

silhouette

Sinon, chaque voyageur n’a pas la même silhouette, c’est pourquoi Somoa Air vous propose de payer votre billet en fonction de votre morphologie et de votre poids (entre 0,45 et 1 euro le kilo).hotesse

D’ailleurs en matière de poids, GoAir a annoncé que la compagnie n’embaucherait plus que des femmes minces car elles pèsent en moyenne 15 kg de moins que les stewards.

  La sécurité avant tout

Autre préoccupation majeure de ces penseurs : la sécurité. Le terrorisme est sans doute un des maux les plus graves de notre siècle et des solutions de lutte intrigantes ont vu le jour après le 11 septembre 2001.

détecteurUn détecteur de terroristes pourrait aider à éviter le pire. C’est simple, chaque siège contient un ensemble de capteurs capable de détecter l’état émotionnel (tension, pouls…) des passagers.

piege

Les constructeurs d’avion ont également imaginé d’évacuer les personnes identifiées comme étant potentiellement des terroristes dans une  trappe conçue à cet effet.

gazSinon plus radical, certains imaginent même utiliser un gaz incapacitant par le système d’aération de l’appareil : un dispositif qui serait cependant à manipuler avec précaution pour ne pas atteindre l’équipage et les passagers…

 

Toujours plus loin, toujours plus fort, Ryanair a proposé de supprimer les co-pilotes dans ses avions ou encore d’embarquer moins de réserve de carburant. Testé sur 3 appareils… dont 3 atterrissages d’urgence ! Jusqu’où iront ces chasseurs d’économie à tout prix ?