Qui n’a jamais dû ouvrir sa portière pour vérifier s’il était “trop loin du trottoir” ? Les rétroviseurs extérieurs ne nous permettant pas toujours un bon angle de vue à très courte distance, nous sommes parfois obligés de trouver d’autres astuces pour repérer les éléments qui entourent notre voiture. Mais deux chercheurs japonais, sûrement inspirés des films de science-fiction du XXIème siècle, nous proposent aujourd’hui une solution sortant de l’ordinaire.

Comment rend-on une voiture transparente ?

L’Homme n’ayant pas encore inventé la carrosserie invisible, la voiture transparente n’est bien entendu qu’une reproduction visuelle, dans l’habitacle, de l’environnement extérieur du véhicule. Pour cela, il faut se procurer : une caméra, placée à l’extérieur du véhicule (portes latérales, sur le coffre) pour enregistrer ce qui environne la voiture ; un ordinateur (ou système électronique) permettant de traiter l’image; un projecteur, pour reproduire les images capturés ; un écran semi-réfléchissant, qui va recevoir l’image projetée ; et enfin, un miroir semi-réfléchissant, qui va renvoyer l’image du projecteur sur l’écran tout en permettant au conducteur de voir au travers de l’autre paroi du miroir.

Schéma d'architecture de la voiture transparente

Schéma d’architecture de la voiture transparente (Source : IEEE)

Ainsi, avec trois caméras et trois mini-projecteurs, il est possible de faire disparaître les portes latérales à l’avant du véhicule, ainsi que la banquette arrière et le coffre.

Voiture transparente, quelles perspectives ?

Le domaine de la sécurité routière sera le premier à profiter de cette innovation imaginée et réalisée par Susumu Tachi et Masahiko Inami. Tout d’abord, cette conception permet de réduire significativement la présence d’angles morts sur le véhicule, puisqu’elle offre un champ visuel étendu au conducteur. Par ailleurs, elle rassurera les conducteurs faisant une marche arrière, la lunette du coffre ne laissant actuellement apparaître que les éléments de plus d’un mètre de hauteur à très courte distance.

Par extension, de nombreux moyens de transports pourraient tirer parti de cette transparence, afin d’améliorer l’expérience voyageur ou les conditions des conducteurs : les passagers d’un avion rêveraient de ne plus avoir le ciel caché par les parois de l’appareil, et les pilotes de voir la piste d’atterrissage à leurs pieds.