“If you have instant delivery for hamburgers, you should have instant delivery for medicines.” 

(Keller Rinaudo, CEO Zipline)

En pleine conquête des technologies innovantes, les géants comme Amazon font souvent la une des journaux. Pendant ce temps, Zipline, qui prétend ne pas être une “entreprise de drones”, mais un “prestataire de logistique sanitaire“, est devenu un acteur primordial pour la livraison de sang au Rwanda en 2016. Grâce à ses drones spécialisés, la start-up, en coopération avec le gouvernement rwandais, distribue des poches de sang et des médicaments dans les hôpitaux des zones rurales du pays, souvent exclues de la distribution de ces ressources primordiales.

Livraisons au Rwanda – un véritable challenge

Mais pourquoi au Rwanda ? Dans ce petit pays situé en Afrique de l’Est, l’hémorragie post-partum est l’une des principales causes de décès pour les femmes enceintes. Afin de maîtriser l’hémorragie en cas d’urgence, les patientes ont donc un besoin immédiat de sang frais. Cependant, les cliniques en zones rurales n’ont souvent pas accès à suffisamment de réserves de sang. Elles sont donc contraintes à attendre une livraison d’un autre hôpital. De plus, selon le groupe sanguin, les patientes ont besoin de réserves de sang spécifiques, ce qui rend l’approvisionnement encore plus compliqué – en cas d’urgence, les cliniques ne les ont généralement pas sur place. 

Paradoxalement, il y a également un haut risque de gaspillage de sang comme les conserves stockées ne sont pas toujours demandées sur place et périssent après 42 jours. Il faut également garder à l’esprit que la chaîne du froid doit impérativement être respectée afin d’éviter que les conserves de sang ne s’abîment lors du stockage et du transport.  La livraison traditionnelle n’est pas efficace, ni même garantie, notamment à cause d’un manque d’infrastructures dans le pays, souvent inaccessibles à la suite de pluies saisonnières. Dans un pays extrêmement montagneux comme le Rwanda, où seulement 25% des 4700 kilomètres de routes sont pavés, la livraison prend généralement plusieurs heures – et souvent trop longtemps pour sauver les patients concernés.

La mission de Zipline et de ses partenaires

Zipline se positionne comme la solution optimale face à des infrastructures de transport en mauvais état et lacunaires. En effet, le transport des vaccins, des médicaments et du sang ne dépend plus des infrastructures locales. En coopération avec UPS, GAVI (Global Alliance for Vaccines and Immunization) et le gouvernement rwandais, Zipline a lancé le premier système de livraison de drones au monde fonctionnant à l’échelle nationale pour trouver une solution au problème du dernier kilomètre. L’approvisionnement des établissements de santé en sang, en vaccins d’urgences (antirabiques) ou en traitements du VIH, a ainsi été assuré d’une manière durable. Pour cela, aujourd’hui, l’accès à un service comme Zipline peut faire la différence entre la vie et la mort.

Et comment se passe cette livraison hors du commun ?

Il est d’abord essentiel d’assurer le bon fonctionnement du système de communication entre les cliniques et le centre de distribution où le sang est stocké. Bien que le Rwanda soit l’un des pays les moins avancés, d’ici 2025, le réseau Internet du pays sera plus important que dans de nombreux autres pays développés. Ceci est lié à une initiative gouvernementale encourageant l’expansion de la technologie et de la connectivité depuis 2013.

Pour Zipline et ses clients, la chaîne d’information du projet fonctionne grâce à l’application messenger WhatsApp. Un médecin ou un membre du personnel médical ayant besoin de sang envoie simplement un message ou se connecte sur le site de commande Zipline. Une confirmation est envoyée une fois que le drone a quitté la station. Il peut être localisé pendant toute la durée du vol. Dans la minute qui suit l’atterrissage, le médecin reçoit un signal automatique afin qu’il puisse récupérer le colis dans une zone spéciale près de la clinique. Grâce à un parachute en papier, la livraison atterrit pendant que le drone se redirige déjà vers le centre.

Le succès de Zipline est dû au déploiement de vols autonomes, au-delà de la ligne de visée (le champ de vision du pilote) avec le drone de livraison commerciale le plus rapide au monde. A voilure fixe, il est capable de voler à une vitesse de pointe d’environ 125 km/h et à une vitesse moyenne de 100 km/h avec une autonomie de 160 kilomètres aller-retour. Actuellement, un drone peut transporter jusqu’à environ 2 kg de produits sanguins pour un ou plusieurs patients. Pour une charge plus importante, de multiples drones sont envoyés.

Perspectives & évolutions à l’international

En 2018, l’entreprise a indiqué que ses prévisions de commandes étaient vérifiées, avec des avantages importants pour le système de santé local, notamment une augmentation de 175 % de l’utilisation de certains produits sanguins et une réduction de plus de 95 % du gaspillage et de la détérioration grâce à la réduction du temps de stockage.

Depuis son lancement au Rwanda en 2016, Zipline a également évolué à l’international. Après plus de 4000 vols et 300 000 kilomètres parcourus, la start-up évolue maintenant dans d’autres pays. Grâce aux résultats positifs obtenus, l’utilisation de la technologie des drones s’est maintenant étendue au Ghana dans le cadre d’un nouveau projet du même type. Cette nouvelle mission représente un véritable défi pour la start-up qui dessert actuellement environ 6 millions de rwandais. En effet, le service de livraison au Ghana est un grand pas pour Zipline. Avec environ 150 livraisons quotidiennes prévues partant de quatre centres de distribution différents au Ghana, le gouvernement voit une véritable opportunité pour donner accès aux ressources vitales à ses 29 millions de citoyens.

Le CEO de Zipline, Keller Rinaudo, a également annoncé que son service avait beaucoup de potentiel dans le monde entier – notamment aux Etats-Unis, dans les zones rurales du Nevada et de Caroline du Nord, ayant moins accès aux soins préventifs. Et oui : les taux de mortalité sont plus élevés dans les zones rurales des Etats-Unis ! « Tous les habitants de la planète devraient avoir accès à des soins médicaux décents, et nous disposons aujourd’hui de la technologie nécessaire pour résoudre ce problème », dit M. Rinaudo. En revanche, le lancement de l’activité aux USA est plus tôt dit que fait : en effet, l’exploitation à grande échelle nécessite l’approbation de la Federal Aviation Administration (FAA), qui s’inquiète de tenir les drones à l’écart des avions conventionnels. Toutefois, la start-up pourrait certainement se révéler très utile aux populations à l’écart de la société urbaine, notamment les réserves rurales des indigènes.

 

 

Illustration : Drone Zipline – source : flyzipline.com