Le 25 septembre 2018 a eu lieu au Square Paris la conférence de presse de lancement d’Autonomy 2018, le Sommet de la Mobilité Urbaine. En 3 ans, Autonomy est devenu un événement majeur dans la mobilité urbaine. Il se positionne comme une véritable plateforme de rencontres et d’échanges destinée aux acteurs de la mobilité de demain, avec une volonté d’associer les pouvoirs publics (collectivités locales, autorités organisatrices des transports etc.)  aux partenaires privés (entreprises, startups, investisseurs, etc.). C’est d’ailleurs l’opportunité  idéale pour promouvoir le leadership de Paris en présentant au monde entier les innovations des entreprises et startups françaises  engagées dans les nouvelles mobilités. Et ce n’est pas un hasard si Autonomy a choisi cette ville pour s’y installer ! En effet, Paris est un écosystème européen historique où viennent se télescoper une multitude de nouvelles mobilités, ce qui positionne notre capitale parmi les métropoles les plus attractives au monde en termes de transports et de solutions de mobilité.

Cette conférence était l’occasion de réunir plusieurs sponsors et partenaires d’Autonomy en vue du sommet organisé le mois prochain :

Un réel besoin de collaborer entre les acteurs publics / privés et les différents modes de mobilité

Après une introduction de Ross DOUGLAS qui revenait sur l’origine du projet Autonomy, Emmanuel GREGOIRE, Premier Adjoint à la Mairie de Paris, a pris la parole pour présenter la responsabilité des pouvoirs publics dans l’organisation de l’espace urbain afin d’atteindre l’objectif d’équiper l’ensemble de la Région Ile de France de véhicules propres pour 2030. De son discours, nous retenons les 3 mandats suivants :

  • La Mairie s’est lancée dans un chantier d’exploration de la gratuité des transports (plus de détail ici), inspirée par d’autres capitales européennes, en particulier Tallinn, en Estonie. A ce jour, plusieurs villes françaises ont déjà franchi le pas, comme Dunkerque, Niort ou encore Gap ; un modèle que souhaiterait voir appliqué Anne Hidalgo.
  • Le rôle de régulateur revient également à la Mairie pour assurer l’organisation de l’espace public (plus de détail ici) afin de faciliter la cohabitation intelligente des différents modes de mobilité,
  • Enfin, la définition de la tarification et du mode de financement de l’entretien des infrastructures appartient aussi à la Mairie de Paris pour maintenir l’ensemble des équipements.

A l’issue de l’intervention du 1er Adjoint s’est tenue une table ronde rassemblant 4 des partenaires majeurs d’Autonomy. François HILBRANDT, Senior Manager chez Wavestone et expert en mobilités urbaines & expérience client, a joué le rôle de modérateur en interviewant les participants.

Convaincus par le besoin d’instaurer un dialogue continu entre les acteurs privés et les pouvoirs publics, les intervenants ont souligné l’importance de ce rapprochement pour soutenir l’innovation, accompagner l’évolution des nouveaux modes de mobilité et pour instaurer une réglementation adéquate. Cette transformation qui s’opère est en effet indispensable pour garantir une certaine fluidité dans la mixité des modes de transport.

Dans cette perspective, il faut être conscient que les nombreuses solutions MaaS (Mobility as a Service) ne se positionnent pas en concurrent des transports en commun car ceux-ci resteront l’épine dorsale de la mobilité en ville. En revanche, des alternatives sont nécessaires pour fournir des options toujours plus attractives à l’utilisation de la voiture individuelle. Aujourd’hui, un véhicule personnel est utilisé en moyenne 10% du temps contre 90% de temps de stationnement. L’enjeu des offres de MaaS réside dans le renversement de cette logique afin de remplacer progressivement la possession par l’usage ou par le locatif. Dans cet esprit, Uber, actuelle plateforme de VTC, a pour objectif de se transformer en plateforme multimodale (plus de détail, ici).

Cependant, le développement de solutions de nouvelles mobilités ne se fera pas durablement sans la mise en place d’infrastructures adaptées nécessaires à leur bon fonctionnement. Et c’est notamment à ce niveau qu’intervient l’implication des pouvoirs publics.

La table ronde s’est terminée sur les facteurs clés de succès pour garantir la rentabilité économique de ces nouveaux modèles. Face à cette question, les industriels perçoivent plusieurs leviers parmi lesquels figurent une vision long-terme pour permettre suffisamment d’anticipation, la réalisation de tests itératifs jusqu’à appréhender au mieux le besoin de l’utilisateur et enfin, une utilisation très fine des données pour atteindre un modèle économique durable.

Au programme !

Cette troisième édition d’Autonomy se tiendra à Paris du 18 au 20 octobre prochain à la Grande Halle de la Villette. Elle s’organisera autour des 5 verticales clés d’Autonomy « ADESA » qui représentent la mobilité active, l’analyse des données, les véhicules électriques, la mobilité partagée et les véhicules autonomes. Les 5 grands thèmes seront adressés à travers différents formats :

  • Un cycle de conférences
  • Des expositions de prototypes, avec une nouveauté de cette année autour de la mise à disposition d’un « Launching Space » réunissant les plus grandes innovations du salon au même endroit
  • Du networking grâce à une application offrant la possibilité de prendre rendez-vous directement avec l’exposant
  • Le programme « Funding the movement » pour faciliter la levée de fonds pour les startups sélectionnées par les partenaires d’Autonomy.

En avant-première ! Découvrez les 3 premières startups dévoilées parmi un total de 20 qui pitcheront :

  • Scoot, acteur de la mobilité partagée (Etats Unis)
  • Eliport, et ses robots autonomes (Espagne)
  • Karos, pionnier du covoiturage urbain de courte distance (France)

Wavestone aura le plaisir d’être présent le 18 octobre prochain. Retrouvez-nous notamment à la table ronde « AVs to the rescue : Completing the First and Last mile Journey » animée par Amal BOUTAYEB, Senior Manager chez Wavestone, en présence de :

  • Michael BARILLERE-SCHOLZ, Managing Director / Ioki, Deutsch Bahn
  • Nicolas FURGE, CEO / Kisio
  • Caroline CERFONTAINE, Senior Manager Combined Mobility / UITP
  • Jean-Marc PAGLIERO, Solution Director / Autonomous Shuttle Systems, Alstom

Rendez-vous le 18 Octobre prochain !