holiday travelIl y a quelques dizaines d’années, lorsque nous parlions de moteurs qui nous emmenaient au bout du monde, nous pensions aux moteurs mécaniques : moteurs de trains, d’avions ou de paquebots pour les plus nostalgiques.

Puis sont arrivés les moteurs de recherche de vols. Longtemps exclusivement tournés vers le seul mode de transport aérien, les moteurs sont aujourd’hui capables de proposer des offres multimodes, couvrant plusieurs modes de transport : voiture, train, avion, etc. Ces moteurs, dont nous avons expliqué l’émergence et les business models dans un article précédent, répondent à la forte demande des consommateurs qui souhaitent aujourd’hui disposer d’outils leur permettant de mettre en concurrence le transport aérien (les compagnies low-cost notamment) avec les autres moyens de transport à leur disposition.

Attachez bien vos ceintures et embarquons pour une exploration de ces nouveaux mondes : les moteurs tournent déjà !

Une promesse ambitieuse

traffic resources with suitcase. 3d  render illustrationLa promesse de ces sites de recherche multimodes est toute nouvelle : selon un panel de critères défini par l’utilisateur, ils recherchent le meilleur moyen de se rendre d’un point A à un point B, sans discrimination de moyen de transport. Exit donc les moteurs de recherche axés exclusivement sur vols ou les trains. Exit aussi les soirées passées devant l’ordinateur pour combiner horaires de vols et horaires de train, surtout lorsque le train passe une frontière ce qui oblige l’utilisateur à consulter les sites web de deux voire trois opérateurs ferroviaires pour être sûr d’arriver à bon port en temps et en heure.

Les nouveaux moteurs font tout le travail pour l’utilisateur, qui lui, se contente de quelques clics pour organiser son périple. Les meilleures offres d’avions, de trains, de covoiturage et même de bateau y sont référencées. Certains moteurs proposent même la voiture individuelle dans leurs moyens de transport lorsque celle-ci se révèle être la meilleure option.

Ces sites web se diversifient très rapidement en incluant, tout comme leur prédécesseurs les sites de recherche de vols, la possibilité de réserver des chambres d’hôtels et autres logements, de louer des voitures, et certains proposent même des plateformes de revente de billets. Les applications mobiles associées ne tardent pas à voir le jour. Certains players comme Rome2rio, particulièrement portés sur le digital, n’hésitent pas lancer des applications mobiles en même temps que (voire avant) leur site web.

Un marché à conquérir

Le marché de la recherche de transport multimode, même âgé de près de cinq ans aujourd’hui, reste relativement jeune. En effet, les acteurs du marché ne sont pas nombreux et aucun ne se dégage pour le moment comme leader incontesté. Aucun acteur n’a, pour le moment, écarté ses concurrents en terme de notoriété, de fréquentation, ou même en termes d’image. Le marché reste assez confidentiel du fait de son morcellement entre quelques acteurs encore méconnus du grand public.

Néanmoins, certains acteurs sont de plus en plus actifs sur le marché aujourd’hui. Ils ne couvrent pas tous les mêmes zones géographiques, certains ayant fait le choix de se concentrer sur un pays, d’autre sur une région du monde bien plus étendue.

tis13-rome2rio-webRome2rio : Ce site web australien au look résolument moderne a pour ambition de briguer la place de leader du marché. Né en avril 2011 à Melbourne, il s’appuie sur le moteur de recherche américain Kayak.com pour calculer les tarifs et meilleures options et des cartes géographiques pour restituer les itinéraires possibles.

Ce site web déjà très présent en Australie et en Asie du sud-est, couvre aujourd’hui les offres de vol de 670 compagnies d’aviation à travers le monde, les offres ferroviaires en Europe et en Asie jusqu’à la Chine et l’Inde, et les directions routières pour les voitures et les bus ainsi que les ferries dans la majeur partie des pays du monde. Le site a étendu ses services à une vitesse fulgurante durant cette dernière année, en s’appuyant sur des cartes de chaleur qui lui permettent d’identifier les zones les plus fréquentées à cibler en priorité. C’est notamment par ce biais qu’il a développé ses services vers la France.

billet-de-train-pas-cherKelBillet : Ce site web français est né à Rennes en 2005 en tant qu’espace de revente de billets de train entre particuliers. En 2009, il inclue un moteur de cherche pour proposer une recherche multimode avec comparateur de tarif en temps réel.

Même si ce site web reste concentré sur le marché français, il se targue d’une base de données de plus de 500 000 voyageurs et se distingue de ses concurrents par sa plateforme de revente de billets qui vient compléter son offre de recherche. Il couvre aujourd’hui les transport en France, ainsi que la majorité des offres depuis et vers la France.

fromatob_logo-a12a20cbe5dc4c7854a350ed780447b5From A to B : Ce site web est français, contrairement à ce que fait penser son nom. Il  est spécialisé dans les offres de transport en France, et couvre notamment la SNCF (train et bus), le covoiturage (Blabla car) et les avions à l’international. Ce site web ne jouit pas du même niveau de notoriété que les deux précédents.

Les usagers cibleront donc le moteur à utiliser selon leurs besoins et leur voyage.

Un futur porté par l’innovation

świat wektorComme les sites de recherche de vols, les sites de recherche multimodes s’appuient sur des moteurs de recherche souvent partagés par plusieurs sites web et qui fournissent, en substance, la même information sur plusieurs canaux. Ces moteurs datent souvent de plusieurs années, et ne sont mis à jour que très rarement pour profiter des dernières avancées technologies.

En effet, contrairement aux moteurs de recherche “classiques” qui ne font que comparer des informations de même nature (tarifs de vols par exemple), ces moteurs agrègent l’information reçue de plusieurs sources et comparent des informations de natures différentes (tarifs et horaires de vols et de trains par exemple) afin de trouver la combinaison la plus rentable pour l’utilisateur final, tout en répondant à des critères bien spécifiques. Par exemple, pour aller de Paris à Berlin, un moteur de recherche de vols proposera à l’utilisateur différents tarifs de vols pour ce trajet, en fonction des horaires et des escales. Un moteur de recherche multimode proposera des combinaisons de train + vols (ou autres) plus avantageux sur ce même trajet en fonction des critères sélectionnés par l’utilisateur. Ces moteurs sont donc plus chargés en intelligence que leurs prédécesseurs, ce qui rend leur évolution très coûteuse.

Néanmoins, l’innovation technologique est bien au cœur du fonctionnement de ces moteurs de recherche. Les fonctionnalités comme l’indexation en temps réel des tarifs disponibles chez tous les opérateurs référencés et dans tous les modes de transport leur permettront de se différencier les uns des autres. Il semble donc judicieux pour un acteur, malgré un coût qui peut paraître rédhibitoire, d’investir dans le développement de son propre moteur de recherche, lui permettant de fournir une information différenciée et en temps réel face à a concurrence grandissante.

La majorité des sites actuels qui se basent sur des moteurs de recherche ont encore le défaut de proposer un tarif qui n’est pas celui payé au final par l’utilisateur. Les sites de demain, comme Gopili par exemple (site en construction), se basant sur des moteurs de recherche plus performants, ne proposeront que les prix exacts à l’utilisateur.

La capacité de calcul ainsi que la fiabilité et l’intelligence des résultats (impossibilité de passer d’un avion à un train en moins de 30 minutes par exemple) en temps réel feront le succès réel de ces moteurs.

C’est donc bien dans l’innovation technologique que se situe l’avenir des moteurs qui nous emmènent déjà au bout du monde !