Pratique du vélo en France : 2021, une année en selle ?

Selon l’Association Vélos et territoires : « La fréquentation des pistes cyclables a progressé de 29% depuis la fin du confinement par rapport à la même période l’an dernier. » Cette augmentation est visible sur tous les territoires :

 

Toutefois, malgré cette hausse et la diffusion de la culture du vélo, ce mode de transport ne représente que près de 4% des trajets quotidiens des français (vs 8% de moyenne au niveau de l’Union Européenne, 12% en Allemagne, 27% aux Pays-Bas). En effet, plusieurs freins persistent :

 

De manière plus générale, la culture du vélo s’est largement diffusée au cours de la dernière décennie, passant d’une pratique réservée aux sportifs et aux « balades du dimanche » à un mode de transport de plus en plus présent sur l’ensemble du territoire.

Afin d’encourager une mobilité plus verte tout en faisant du vélo un mode de transport à part entière, plusieurs acteurs (Etat, territoires, collectivités, entreprises) se sont mobilisés au fil des dernières années. Retour sur une des mesures phares du gouvernement : « Vélos et mobilités actives».

 

Retour sur 2 ans du plan « Vélos et mobilités actives »

Le plan « Vélos et mobilité actives », présenté le 14 septembre 2018 par le gouvernement, portait l’ambition de faire du vélo un mode de transport à part entière des français. Objectif : atteindre une part de 9% de trajets en vélos à l’échelle nationale pour 2024, notamment en vue de l’accueil de l’édition des Jeux Olympiques à Paris.

Ce plan se décline autour de 4 axes principaux, regroupant plusieurs initiatives :

 

Ces différentes initiatives ont permis une nette augmentation de la fréquentation des pistes cyclables, mais également des différents aménagements. En effet, depuis 2017 :

  • +29% de fréquentation sur les pistes cyclables
  • 12 297 km d’aménagements cyclables supplémentaires
  • Plusieurs centaines de milliers de vélos réparés

Toutefois, malgré ces chiffres prometteurs, le vélo n’est toujours pas un moyen de transport totalement ancré dans le quotidien des français.

2021 : année du vélo ?

En complément du plan « Vélo et mobilités actives », de nouvelles mesures voient le jour en 2021, pour d’une part capitaliser sur la progression de l’usage du vélo suite à la crise sanitaire, mais également pour poursuivre et renforcer les initiatives déjà engagées, notamment sur les axes de Sécurité et de Sûreté.

Parmi les actions phares déjà annoncées :

  • France Relance prévoit 200M d’euros d’investissement supplémentaires en 2 ans pour renforcer le développement d’infrastructures cyclables, telles que des pistes et des stationnements plus sécurisés.
  • Le marquage des vélos est rendu obligatoire dès le 01er janvier 2021.
  • Des appels à projets sont lancés auprès des entreprises et des territoires,  dont « Continuités cyclables », une enveloppe de 50 millions d’euros, « pour faire du vélo un mode de transport du quotidien à part entière, pas seulement dans les grandes agglomérations mais dans tous les territoires » – Elisabeth Borne, décembre 2019. Les projets lauréats seront annoncés en février 2021.
  • Des projets à l’échelle des territoires sont lancés afin de favoriser l’intermodalité train/vélo dans le financement du stationnement sécurisé en gare. C’est dans ce cadre qu’a été lancée « EMBARQ », une étude sur l’intermodalité Vélo & Territoire, qui vise, à horizon 2021, à identifier les solutions existantes pour améliorer l’interopérabilité entre le vélo et les autres modes de transport, mais également à proposer des plans d’actions à destination des collectivités.

 

De multiples acteurs pour poursuivre cet essor

De nombreux projets et initiatives ont été entrepris ces dernières années pour encourager l’usage du vélo et en faire un mode de transport à part entière en France.

Ce mode de transport, précieux au service de la Transition écologique mais également de la santé, a vu un essor qu’il est nécessaire de maintenir, voire accélérer lors des prochaines années. Pour cela, l’ensemble des acteurs publics comme privés ont un rôle majeur à jouer : l’Etat, les territoires et les entreprises.

 

 

Retrouvez nos articles en lien avec celui-ci

Face à l’accroissement de la mobilité vélo en ville, quelles règles et formations mettre en place pour les cyclistes ?

BOOM DES MICROMOBILITES EN PERIODE DE GREVE : QUELS ENSEIGNEMENTS ?

Avec Véligo Location, l’Ile-De-France se met en selle !

 

Sources :

https://ecf.com/cycling-data

https://www.ecologie.gouv.fr/plan-velo-et-mobilites-actives

https://www.compteco2.com/article/quelle-est-la-place-du-velo-en-france/#:~:text=Un%20manque%20significatif%20de%20pistes,aux%20dimensions%20de%20notre%20pays.

https://www.velo-territoires.org/politiques-cyclables/intermodalite/

https://www.citycle.com/2508-le-stationnement-du-velo/#:~:text=Le%20manque%20d’espaces%20de,sur%20l’utilisation%20du%20v%C3%A9lo.&text=En%20effet%2C%20les%20cyclistes%20ne,difficult%C3%A9s%20pour%20garer%20leur%20v%C3%A9lo.

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/l-usage-du-velo-explose-les-vols-aussi-20200910

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top