A défaut d’avoir pu courir le semi-marathon du mois de mars à Paris, il est tout de même possible de se renseigner sur un projet SNCF homonyme : Le projet Marathon.

Qu’est-ce que le projet Marathon

Le projet marathon consiste à créer un train de marchandise de 1,5 km de long. Débuté le 1er avril 2011, ce projet s’est fini 3 ans et demi plus tard (fin 2014). Cette volonté de vouloir créer des trains de marchandises plus longs existe depuis longtemps à la SNCF. Une première tentative avait déjà été testée avec succès avec un train de 1000m de long dans les années 90. Ce projet avait été abandonné du fait qu’à l’époque, le transport de voyageur était prioritaire.

Quelques chiffres

Ce train de 1500m est en fait composé de deux trains combinés. Ces deux trains sont tirés par 2 locomotives électriques de type BB 37000 d’Alstom. Ces deux locomotives sont elle-même reliées par un circuit électrique, permettant à un seul conducteur de les commander sur le même poste. Les essais se sont fait à une vitesse maximale de 100 km/h pour une masse transportée de 4.000 tonnes. Au global, la SNCF mise sur une réduction des coûts d’exploitation de l’ordre de 30%.

Exploitation commerciale en 2016

La SNCF prévoit une mise en exploitation commerciale courant 2016 avec comme premiers axes commerciaux, la liaison entre Paris et l’Italie et l’axe nord-lorraine pour les produits issus de l’industrie métallurgique. Dès 2019, ce “super train” devraient probablement suivre le futur axe Atlantique entre Dourges et Bayonne et descendre en Espagne.

Ce projet a néanmoins des impacts RH, les économies passant aussi par une réduction du nombre de conducteurs SNCF liés aux transports de marchandises.