TransportShaker

Le blog Transport des consultants de Wavestone

Snap, nouveaux trains : l’innovation by Eurostar

Dans un marché de plus en plus concurrentiel, les entreprises ferroviaires doivent évoluer pour conserver leurs parts de marché. Avec le développement du covoiturage et du bus, le train voit son activité impactée tant sur le marché domestique qu’international. La SNCF, avec son offre de covoiturage iDVROOM, son service de voyage en bus longue distance OUIBUS ou son offre de TGV low-cost OUIGO a été la première à répondre de façon significative. Thalys ne tardera pas à réagir également avec par exemple une offre inédite de covoiturage en train, TickUp et un tout nouveau produit low-cost lancé début 2016, IZY.

NewFleetEILC’est désormais au tour d’Eurostar de se réinventer, notamment entre Paris et Londres. Avec l’arrivée d’une nouvelle flotte de train augmentant sa capacité de sièges d’environ 20%, et suite aux attaques de Paris (2015) et de Bruxelles (2016), Eurostar se devait de dynamiser son business afin de redonner envie aux touristes de voyager et ainsi optimiser son taux de remplissage.

Réserver un voyage Eurostar… via Facebook!

SNAP LOGODans la famille « opération séduction de la clientèle Loisirs », nous pouvons évoquer dans un premier temps Snap, cette toute nouvelle plateforme de réservation accessible uniquement via… Facebook ! Avec les réseaux sociaux, Eurostar cible clairement une clientèle jeune. L’objectif est donc d’offrir à cette population adepte du covoiturage (prix d’appel aux environs de 30€ l’aller simple Paris – Londres pour 5h30 de voyage) ou du bus (prix d’appel à 25€ chez OUIBUS pour 9h de voyage) un tarif compétitif… mais pas à n’importe quel prix.

Le principe de Snap est le suivant : le voyageur choisit la destination et la date, Eurostar se charge du choix du train. Le point clé est donc la flexibilité. En effet, les réservations sur Snap n’ouvrent que 7 jours avant la date de départ, et les clients ne choisissent pas d’horaire, mais un créneau : soit le matin, soit l’après-midi. Cela permet à Eurostar de proposer des tarifs compétitifs (dès 33€ l’aller simple Paris-Londres pour un trajet de 2h20) et d’optimiser son taux de remplissage en confirmant l’horaire au voyageur seulement 48 heures avant son départ. Un rapport prix/temps de voyage imbattable pour une cible similaire aux adeptes du bus ou du covoiturage.

L’entertainment au coeur des nouveaux trains Eurostar

Cerise sur le gâteau, les voyageurs qui réservent via Snap peuvent découvrir les nouveaux trains Eurostar. Et là encore, l’innovation est au rendez-vous. On savait la compagnie était déjà proche de l’aérien en termes de procédures (enregistrement 30 minutes avant le départ, contrôles de sécurité), elle s’en rapproche de nouveau en ce qui concerne l’expérience à bord. Désormais, les voyageurs peuvent profiter, en plus d’un accès WiFi, d’un portail de divertissements disponible sur smartphone ou tablette pour apprécier plus de 300 heures de films et séries télévisées en accès illimité et gratuit. Et ça marche : le système n’a pas besoin de bénéficier d’un accès internet (contrairement au WiFi) et fonctionne donc avec un débit similaire tout au long du trajet, quel que soit le nombre de voyageurs connectés.

Portail de divertissement à bord Eurostar
Portail de divertissement à bord (photo : gomedia.io)

Avec le lancement de la route vers Amsterdam fin 2017, et la fin du déploiement de la nouvelle flotte, les challenges pour Eurostar ne manqueront pas. Mais dans un contexte politique et sécuritaire compliqué (attentats, migrants, brexit, etc.), l’entreprise ferroviaire pourrait, bien malgré elle, se retrouver au cœur de problématiques inédites entre la Grande Bretagne et le vieux continent.

Benjamin Clément

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.